Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

69784.jpgDéfinition 

 Eau-de-vie de grains (40°) originaire de Pologne, très peu aromatisée. Il existe également des vodkas russe et finlandaise.

ble.jpgfroment.jpg

 

                                   BLE                                                                                           FROMENT

seigl.jpgorge1.jpg

 

                          SEIGLE                                                                             ORGE


Mais de nombreux autres pays produisent de la vodka de plus ou moins bonne qualité.


 En russe, voda veut dire "petite eau" et en polonais, woda veut dire "eau".La vodka provient de matières premières distillées variées ;céréales, blé, orge, seigle, froment, maïs, autrefois les pommes de terre, d'autres matières premières peuvent entrer dans la fabriquation de la Vodka.

 

La vodka est le premier alcool fort consommé dans le monde avec un peu plus de 500 millions de caisses de 9 litres

 



 

ELABORATION   -  FABRICATION

link

La fabrication de la vodka repose sur un principe unique : des levures transforment du sucre en alcool en dégageant du CO2 (donc, tout ce qui contient du sucre peut servir à faire de l’alcool)


Le produit obtenu étant ensuite distillé à l'aide de différents alambics  pour augmenter le taux d’alcool.
stillpot.jpg

Après quoi le distillat est filtré de différentes manières, la plus courante étant les filtres à charbon de bois. Pour y donner du goût on peut ajouter des arômes.


Ingrédients : De manière générale la vodka peut être produite à partir de tout et n'importe quoi: fruits (cerise, poire, pommes,...), légumes (pommes de terre, betteraves, pois,...), blé, amidon, orge, sarrazin, châtaignes, sucre, riz et même à partir du bois!

Broyage : Les grains sont broyés, trempés dans de l’eau chaude et cuits sous pression.


Préparation du moût : Il s'agit de mélanger les ingrédients afin d'obtenir un liquide sucré fermentable.

Le moût (alcools de grain) nécessitent un brassage, opération qui a pour but la transformation de l'amidon contenu dans les grains en sucres fermentables.
verre-vodka-redimension.jpg

Levurage et Fermentation : A ce stade on ajoute des levures au moût ou au brassin préparé lors de l'étape précédente.
Ces levures vont transformer le sucre en alcool. Cette étape peut durer de 3 jours à plusieurs semaines, en fonction du moût et du type de levure.


Les sucres du moût, sous l'action de levures se transforment en alcool éthylique (les levures sont des champignons microscopiques). Le phénomène s'accompagne d'un dégagement de gaz carbonique et d'une élévation de température...


Distillation : Distillation et rectification en Patent Still Process (distillation en continu) dans un alambic à trois colonnes, pour obtenir un alcool à 96°.

Le procédé de distillation utilise la différence de température d'ébullition entre les liquides à séparer. Pendant qu'un liquide s'évapore, l'autre n'atteint pas sa température d'évaporation et reste liquide.
La vapeur ainsi produite peut être condensée pour donner le distillat ou fraction légère, et la substance restante est appelée le résidu ou fraction lourde.

La Finition : Importante ! c'est ici qu'on définit le goût de l'alcool car ce qui sort de l'alambic est incolore et n'a pas le goût du produit recherché...
La finition pourra comporter plusieurs étapes :
- la filtration - la dilution - le vieillissement - l'aromatisation

Dans le cas de la vodka, soit on garde le distillat obtenu qui convient parfaitement soit si le ° d'alcool n'est pas aux alentours des 40°, on peut diluer avec de l'eau distillée et déminéralisée.

Ensuite on filtre sur des filtres à charbon de bois (le plus prisé étant celui de pommier).

L’alcool est purifié avec du charbon actif pour enlever les fusel oils qui ont une mauvaise odeur.
On peut effectuer la purification en 2 étapes : D’abord, on mélange du charbon actif à l’alcool, on le laissera quelques heures à quelques semaines, en agitant aussi souvent que possible. La durée dépend du résultat final souhaité : alcool neutre, sans goût, ou alcool ayant "un certain goût".


DEGUSTATION

59-260x240.jpg

Il n'y a pas de règle bien établie pour consommer la vodka. Mais c'est toujours intéressant de connaître certains détails :
Dans les pays comme la Pologne et la Russie, c’est plutôt la vitesse de descente qui compte, et surtout de ne pas oublier que « toute bouteille ouverte doit être vidée immédiatement".

En Russie on boit la vodka cul-sec et après on renifle du pain ou des cornichons malossol pour faire passer le goût

En mettant la vodka au congélateur, le goût de la vodka s'améliore.

La vodka ne gèle pas dans le congélateur parce que la température de fusion (c'est-à-dire quand sa devient solide) de la vodka (éthanol) est à -114,4°C et dans le congélateur il fait -18°C.

 


 

Sélection de vodkas

Eristoff (37,5° - 70 cl)
Originaire de Géorgie, une recette russe d’une grande qualité, 100% pur grain et issue d’une triple distillation. Elle est en tout en finesse et équilibre.
Peut se boire pure sur glace, en shot glacé ou en cocktails.
En vente au prix moyen de 9,88 euros.

Grey Goose (40° - 70 cl)
Originaire de France, distillée en Charente à partir de céréales de Beauce. Nez fin, attaque grasse et fruitée, mais en finale un peu sèche. Peut se boire pure, bien glacée, mais aussi en cocktails.
En vente au prix moyen de 33,40 euros.

Nuage Premium (40° - 70 cl)
Originaire de France, élaborée en Charente-Maritime, issue de 6 distillations, elle est ainsi légère, délicate, fraîche, suave avec beaucoup de rondeur.
Peut se boire pure, bien glacée, mais aussi en cocktails.
En vente au prix moyen de 19,50 euros.

Sobieski Estate (40° - 70 cl)
Originaire de Pologne, élaborée avec du seigle Dankowski, issue de 4 distillations, elle exhale un léger arôme grillé, caractéristique des meilleures vodkas à base de seigle. Elle est fluide et velouté avec une belle acidité en finale.
Peut se boire pure, bien glacée, mais aussi en cocktails.
En vente au prix moyen de 24 euros avec ses verres de dégustation.

Zubrowka
Après le succès remarquable de sa fourrure l’année dernière, Zubrowka enfile cet hiver une doudoune. Cet étui permet de déguster la vodka à l’herbe de bison à bonne température grâce à une doublure isotherme spécialement créée pour l’occasion.
Subtilement parfumée à l’herbe de bison, à consommer pure ou avec un jus de pomme, Zubrowka s’accordera à merveille avec les saumons et caviars des fêtes de fin d’année.
Prix de vente constaté en grande distribution : 14 Euros environ.

Odin extra pure (37,5° - 70 cl)
Originaire d’Estonie, cette odin est élaborée à partir de céréales et distillée 4 fois. Tendre et un peu sucrée, elle se révèle assez vite brulante et piquante en bouche.
Pour amateurs de sensations fortes.
En vente au prix moyen de 10,49 euros.

Smirnoff triple distilled (37,5° - 70 cl)
Cette vodka laisse une impression de douceur qui l’emporte sur la sensation d’alcool. La bouche est à la fois grasse et vive. Un grand classique pour accompagner des toast au tarama ou préparer des bloody mary.
En vente au prix moyen de 11,48 euros.

Seagram’s extra smooth (37,5° - 70 cl)
Originaire des Etats-Unis, issue de 5 distillations, elle est plaisante grâce à son attaque douce, sa fluidité et sa légèreté en bouche.
Peut se boire nature, bien glacée, mais aussi en cocktails.
En vente au prix moyen de 11,60 euros.

Wyborowa (40° - 70 cl)
Faite en Pologne, uniquement à partir de seigle, d’où son parfum subtilement épicé, elle est ronde et laiteuse.
En vente au prix moyen de 11,60 euros.

Danzka (40° - 70 cl)
Vodka Danoise 100% grain est tout en rondeur et puissance. Douce et fluide, elle diffuse d’agréables notes de zestes d’agrumes avant de réchauffer le palais.
A boire glacée.
En vente au prix moyen de 12,71 euros.

Absolut (40° - 70 cl)
Originaire de Suède, bien équilibrée entre douceur et chaleur de l’alcool, elle est fluide, presque rafraîchissante.
En vente au prix moyen de 13,53 euros.

Flagship (40° - 70 cl)
Souple et douce malgré ses 40°, elle tapisse agréablement le palais de notes réglissées. Elle a la texture onctueuse et dense typique des vodkas russes.
En vente au prix moyen de 16,50 euros.

Smirnoff black (40° - 70 cl)
Un joli nez avec des notes d’agrumes, une consistance soyeuse qui enrobe le palais.
En vente au prix moyen de 24,67 euros.

Et encore...

Russie : Altaï, Cristall, Dovgan, Moskovskaya, Stolichnaya, Ultra.

Pologne : Baltic, Gnesnania Boonekamp, Krakus, Starka, Zytnia.

Scandinavie : Finlandia, Hammer.

Tag(s) : #spiritueux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :